La méthode Fertilia, est-ce pour vous ?

Avant de faire appel à la méthode Fertilia vous devez d’abord vous assurer, par un examen chez le gynécologue ou l’urologue, que vous ne souffrez pas d’un problème d’ordre « mécanique ». En effet, nous ne pourrons pas aider une femme ou un homme présentant un trouble dit « mécanique » comme par exemple un blocage des trompes de Fallope ou des conduits spermatiques.

Le programme Fertilia a été créé pour aider les femmes, hommes et couples à réaliser leur désir d’enfant. Son but est d’abord d’aider à retrouver un meilleur état d’équilibre aux niveaux physiologique et énergétique afin que la nature puisse s’accomplir naturellement et ainsi permettre la transmission normale de la vie.

Il s’agit donc d’un travail sur soi, d’un « investissement santé », qui intéresse ceux et celles désirant maximiser les possibilités naturelles de grossesse.

La Médecine traditionnelle chinoise, comme d’autres approches naturelles, nous enseigne que l’être humain possède un potentiel d’ « autoguérison » ou d’ « autorégulation » qui peut être soutenu. La difficulté à concevoir peut donc, à l’image d’un « jardinier du corps », être aidée, dirigé, nourrie, stimulée. C’est ce que nous croyons fermement chez Fertilia, clinique de fertilité naturelle.

Notre clientèle habituelle se retrouve parmi les personnes suivantes :

  • Femmes ayant fait appel sans succès à la procréation assistée ( FIV, insémination, etc)
  • Femmes âgées de plus de 35 ans
  • Femmes n’arrivant pas à redevenir enceinte après une ou plus d’une grossesse (infertilité dite secondaire)
  • Femmes qui font des fausses couches répétitives
  • Femmes désirant être traitées par une approche naturelle pour au moins une des raisons suivantes :
    • Désir de retrouver une meilleure santé pour se donner de meilleures chances de grossesse naturelle
    • Effets secondaires désagréables possibles ou vécus en TRA (techniques de reproduction assistée) : prise de poids, nausées, troubles de l’humeur, hypertension, syndrome d’hyperstimulation ovarienne, etc)
  • Couples qui songent à l’adoption après de vaines tentatives de grossesse
  • Femmes désirant augmenter les chances de succès de la FIV (fécondation in vitro)
  • Les femmes ayant reçu un des diagnostics suivants :
    • Infertilité inexpliquée
    • Endométriose
    • Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)
    • Troubles de l’ovulation, qualité ovarienne diminuée
    • Troubles du cycle et des règles : aménorrhée, oligoménorrhée, ménorragie, métrorragie
    • Déséquilibre hormonal
    • Troubles auto-immuns
    • Anxiété
    • Phase lutéale écourtée
    • FSH élevée
    • Faible réserve ovarienne